Le 13 rue Penchienatti

13, rue Penchienatti. Un lieu improbable pour une boulangerie, situé au plein centre du Nice bourgeois, mais inconnu des Niçois. C’est ici que ça se passe...
13, rue Penchienatti. Un fournil de 25 m carré dans une ruelle où le seul commerce c’est moi. Une porte à vitres opaques.
1 an déjà. Ça frôle le miracle.
 
13, rue Penchienatti. Je m’y suis installée avec un équipement de choc : un batteur de 10 litres, un four d’une capacité de 16 kg de pain et quelques sacs de farine. Un petit labo, je me disais, de quoi survivre seule avec ma fille. 
 
Très vite sont arrivés les restaurants Le Méridien, La Merenda et Café Paulette.  et vous tous, mes clients, qui toquiez à la porte aux vitres opaques et demandiez du pain. Mais comment vous avez fait pour me trouver ?
 
13, rue Penchienatti. J’ai mis une planche sur deux tréteaux. Un étal de fortune. Tout s’est enchaîné très vite. Le tournage de « Carnet de Julie » pour l’émission spécial « Noël provençale «  sur France 3. Le petit four sortait jusqu’à 100 kg de pain par jour ! Carmel, ma top stagiaire, devenue mon bras droit, est arrivée à pic !
 
13, rue Penchienatti. Un lieu improbable, un miracle, un endroit où tout est possible. Il existe grâce à vous : mes clients, les chefs, les restaurateurs, les épicier. Merci de votre confiance !
 
13, rue Penchienatti. Ça n’aurait pas été possible sans eux : ma fille Lilas qui, de la hauteur de ses 11 ans a assuré comme une grande cheffe, mon amie Michèle qui était toujours là pour moi, mon Saint Bernard qui m’est tombé du ciel et ma merveilleuse Carmel arrivée comme par magie. Toutes les étoiles étaient alignées !  Sans eux cette aventure n’aurait pas été possible. 
 
Il est temps de fêter l’année la plus intense de ma vie ! On se donne rendez-vous mardi le 13 octobre, à partir de 17h au 13, rue Penchienatti à Nice
Partager :
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *